ITA - Un nouveau nom pour l'usine laitière de l'ITA, campus de Saint-Hyacinthe
8 novembre 2016

Un nouveau nom pour l’usine laitière de l’ITA, campus de Saint-Hyacinthe

L’Institut de technologie agroalimentaire (ITA), campus de Saint-Hyacinthe, est fier d’annoncer que son usine laitière portera dorénavant le nom du Dr José-Maria Rosell, afin de souligner la carrière exceptionnelle de cet enseignant et chercheur d’origine espagnole. Le dévoilement d’une plaque commémorative à l’effigie du Dr Rosell a eu lieu le mardi 8 novembre à l’occasion de la Journée annuelle du programme de technologie des procédés et de la qualité des aliments (TPQA).

L’œuvre du Dr José-Maria Rosell est majeure dans les domaines de la microbiologie et des sciences du lait et sa contribution exceptionnelle pour l’introduction du yogourt en Amérique et pour la diversification des fromages au Québec. Ayant occupé, de 1934 à 1939, les fonctions de professeur, de chercheur et de directeur technique à l’École de laiterie de Saint-Hyacinthe, établissement considéré comme l’ancêtre de l’ITA, campus de Saint-Hyacinthe, le Dr Rosell est le créateur, avec le Dr Édouard Brochu, des fromages Richelieu et bleu du Québec (plus tard appelé bleu de Maska ou bleu Maska).

Le dévoilement de la plaque commémorative s’est déroulé en présence de l’arrière-petite fille du Dr Rosell, Mme Monica Daga, microbiologiste, dont l’entreprise se spécialise dans la commercialisation de ferments et de souches microbiennes laitières.

Mme Daga était également l’ambassadrice de la Journée annuelle en TPQA, cet important rendez-vous auquel les entreprises des différents secteurs de l’industrie alimentaire sont conviées. Il y a quelques années, le département de TPQA a mis sur pied une activité synthèse de programme au cours de laquelle les étudiants, travaillant en équipe, sont appelés à mettre au point un produit alimentaire. La Journée annuelle constitue la fin de ce long exercice pratique, qui s’étend sur une période de trois ans, alors que les représentants des entreprises et les enseignants procèdent conjointement à l’évaluation des stands des étudiants. Cette formule pédagogique permet notamment à l’équipe enseignante de suivre le développement à la fois éducationnel et comportemental des étudiants, tout en assurant la formation scolaire et scientifique habituelle.