ITA - Le personnel de l’Institut s’implique dans la formation des stagiaires des deux projets QSF
Vous êtes ici :
21 février 2012

Le personnel de l’Institut s’implique dans la formation des stagiaires des deux projets QSF

Le 18 et 19 février, l’ITA, campus de Saint-Hyacinthe, recevait simultanément les groupes de stagiaires Québec sans frontières (QSF) qui partiront au Mali ou au Honduras à l’été 2012. Durant ces deux jours en entier se sont succédés des ateliers pour les aider à préparer leur séjour de coopération internationale dans le cadre de stages spécialisés en agriculture.

La réussite de cette fin de semaine de formations spécifiques sur l’agriculture n’aurait été possible sans la collaboration de Guy Raymond et Chantal Fortier qui ont reçu, dans le Complexe serricole, les stagiaires du projet Buena agua-buena tierra, más salud-más producción, un ambiente mejor, qui se préparent à partir au Honduras. Ils y ont abordé les bases de la production horticole en serre, la phytoprotection, les règles de santé et sécurité, etc. Les stagiaires ont grandement apprécié l’expérience en particulier quand venait le temps de se mettre à la cueillette, au dépistage, derrière un binoculaire ou les mains dans un sac de farine de plumes...

Groupe Honduras 2012
À l’avant : Alexandre Genois, Anne-Marie Quintal, Jean-Philippe Gélinas, Fannie Lorrain et Chantal Fortier; à l’arrière : Benjamin Brasseur, Marilou Des Roberts et Guy Raymond.

Parce qu’il est essentiel de connaître ce qui se fait chez soi avant d’être en mesure de partager efficacement avec d’autres cultures, Benoît Daviau, quant à lui, a dressé un portrait de l’agriculture québécoise aux deux groupes réunis. Le seul regret : le temps file trop vite. 

Anne-Marie Quintal, finissante en GEEA, Marilou Des Roberts, étudiante en TPHE, et Jean-Philippe Gélinas, étudiant en PCHO, tous trois du campus de Saint-Hyacinthe, forment le groupe QSF-Honduras avec Benjamin Brasseur, Simon Demers et Alexandre Genois. Ils seront accompagnés dans leur périple de Fannie Lorrain, étudiante en coopération internationale. Ensemble, ils préparent un stage spécialisé en agriculture, réalisé en partenariat avec Mer et Monde et le Centro de Enseñanza y Aprendizaje de Agricultura Sostenible (CEASO). Le projet en est à sa première édition et permettra de favoriser l’agriculture organique d’autosuffisance au sein de la communauté El Socorro dans la région de Comayagua, par le biais de productions maraîchères en serres. Il vise également à réduire le taux de maladies hydriques au sein de la communauté en favorisant l’accès et la consommation d’une eau de meilleure qualité.


À l’avant : Vicky Doyon, Fannie Lorrain, Julie Pivin, Amélie Côté.
Au centre : Laurence Fauteux, ex-stagiaire SUCO au Mali, Linda Gagnon, coordonatrice agroenvironnement chez SUCO, Sara Durette, Rebessac Maher-Lapointe, Camille Charbonneau, Jean-Philippe Gélinas et Benoît Daviau.
À l’arrière : Alexandre Genois, Steve Bonin, Marilou Des Roberts, Anne-Marie Quintal, Simon Demers et Benjamin Brasseur.

Le groupe de stagiaires impliqué dans le Projet maraîchage Nord-Sud (PMNS) au Mali est formé de Julie Pivin, accompagnatrice et professeure au campus de Saint-Hyacinthe, Camille Charbonneau, étudiante en TPHE au campus de La Pocatière, Amélie Côté, diplômée en TPHE à La Pocatière, Rebecca Maher-Lapointe et Vicky Doyon, étudiantes en TPA à La Pocatière, Sara Durette, étudiante en TPQA à La Pocatière et Steve Bonin, étudiant en TPQA au campus de Saint-Hyacinthe. Ensemble, ils poursuivront le travail amorcé par la cohorte 2011 et tenteront d’améliorer les méthodes de cultures maraîchères des productrices de Sido tout en les sensibilisant à l’importance de consommer des légumes. Le groupe a d’ailleurs également pu compter, au cours de la fin de semaine, sur la participation et les conseils de David Lavergne, stagiaire de la cohorte 2011. Le projet PMNS est réalisé en partenariat avec Solidarité Union Coopération (SUCO) et l’Association malienne pour l’amélioration technique villageoise (A.M.A.TE.VI).

Une autre journée de formation plus spécifique sur la culture maraîchère est maintenant en préparation pour le groupe du PMNS et fera fort probablement appel à l’expertise des enseignants du campus de La Pocatière.

Pour plus de renseignements sur l’un ou l’autre de ces projets, on peut suivre les groupes sur leur profil Facebook : Projet maraîchage Nord-Sud au Mali ou Buena agua-buena tierra, más salud-más producción, un ambiente mejor.

Karin Meyerhans
Responsable des affaires étudiantes et des stages internationaux
Campus de Saint-Hyacinthe