Vous êtes ici :
23 avril 2020

​​​​Certification biologique : plus d’installations pédagogiques au campus de La Pocatière de l’ITA porteront le sceau « bio » 

​​L’Institut de technologie agroalimentaire (ITA) est fier d’annoncer l’ajout d’une terre agricole et d’une serre à la liste des installations pédagogique certifiées biologiques de son campus de La Pocatière. Elles viennent s’ajouter aux 120 hectares de terres certifiées biologiques par Québec Vrai et à l’Unité de production laitière biologique, un atout exclusif dans le domaine de l’enseignement. L’imposant parc d’installations qui est ainsi constitué fait de l’Institut un acteur majeur de la formation agricole et horticole biologique au Québec.​

La transition amorcée il y a trois ans dans les deux installations a mené à l’obtention d’un certificat de conformité biologique qui sera valide dès le 1er mai prochain. Il s’agit d’une excellente nouvelle pour les personnes intéressées par la production horticole biologique qui, en choisissant l’ITA pour se former, bénéficieront dorénavant d’une superficie de culture élargie pour leurs apprentissages tant au champ qu’en serre.

Grâce à cette bonification des installations pédagogiques « bio », l’ensemble des productions végétales de la Ferme-école LAPOKITA seront désormais certifiées biologiques. Les cultures que pourront explorer les étudiants de l’ITA seront multiples : champignons, légumes et petits fruits variés, plants de ceps de vigne, arbres à noix, camérisiers et bien d’autres.

Nouvelles certifications et nouveau programme​

Les étudiants inscrits dans le nouveau programme de Technologie de la production horticole agroenvironnementale (TPHA) profiteront de ces installations. Rappelons que la nouvelle version du programme a pour objectif de former des technologues en production horticole qui posséderont des compétences plus variées que leurs prédécesseurs et qui seront ainsi plus polyvalents. À leur troisième année du programme, les étudiants pourront néanmoins choisir une voie de spécialisation selon leurs champs d’intérêt, soit l’agroenvironnement ou l’agroécologie.

« Ces nouvelles certifications biologiques arrivent à un très bon moment. L’ITA offrait déjà plus d’heures de cours en production biologique que n’importe quel autre collège au Québec. Avec la mise en place du nouveau programme de TPHA, on souhaitait rehausser la part de l’enseignement consacrée au mode biologique. En misant sur un enseignement combinant les modes conventionnel et biologique, l’ITA vise à favoriser la polyvalence et le savoir-faire de ses diplômés. Les technologues issus d’une formation technique de l’Institut possèdent un vaste bagage de connaissances qui leur permet de travailler dans le secteur de leur choix. Un avantage de taille reconnu par les finissants », d’expliquer M. Guy Langlais, professeur et chef d’équipe du programme de TPHA au campus de La Pocatière.​

La production biologique occupe une grande place dans la plupart des programmes de formation au campus de La Pocatière, notamment en Gestion et technologies d’entreprise agricole (GTEA) et en Technologie des productions animales (TPA). Les étudiants du campus profitent notamment de l’Unité de production laitière biologique qui comprend 35 vaches de race jersey et canadienne en lactation et des 120 hectares de grandes cultures biologiques qui sont composées principalement de fourrage et de pâturage, de céréales et de tournesols.

Il est encore possible de s’inscrire à l’ITA​

La période d’admission pour la rentrée scolaire prochaine est en cours à l’ITA. Les personnes qui désirent étudier au campus de La Pocatière à l’automne 2020 peuvent acheminer leur candidature au sracq.qc.ca. Le deuxième tour d’admission se terminera le 1er mai. Trois programmes techniques spécialisés sont encore accessibles : 

• Gestion et technologies d’entreprise agricole (profils en production biologique aussi disponibles);

• Technologie des productions animales;

• Technologie de la production horticole agroenvironnementale.


​Crédit photo : Éric Labonté, MAPAQ