Vous êtes ici :
19 novembre 2020

​​Technologie du génie agromécanique (TGA) en cinq constats

Savais-tu que notre campus de Saint-Hyacinthe offre une troisième possibilité de DEC technique en agriculture? De plus en plus connu, notre programme de Technologie du génie agromécanique (TGA) sort de l'ombre de nos programmes-phares de GTEA et de TPA. Si tu te passionnes pour la machinerie agricole, que tu surveilles toutes les nouveautés technologiques et les récents développements en équipements de ferme, tu dois lire cet article! Tu découvriras TGA, une formation entièrement consacrée à ta passion et qui fait l'unanimité chez nos étudiants. Elle arrive même à créer de réelles amitiés entre les disciples de tracteurs rouges, bleus, jaunes et verts, imagine!! 😉

Des tracteurs, oui, mais tellement plus! 
Avoue qu'au premier abord, tu as tendance à avoir à l'esprit un tracteur ou une moissonneuse-batteuse à la mention « d'agriculture ». Mais, on le répète, TGA couvre vraiment tout ce qui entre dans la définition d'équipement, de machinerie ou de technologies agricoles. On se lance dans une énumération (prends ton souffle) : tracteurs, machines de semis jusqu'à la récolte, équipements de travail de sol, équipements de drainage, systèmes de conservation et d'entreposage des récoltes, systèmes d'alimentation animale automatisée, systèmes de traite conventionnelle et robotisée, systèmes de ventilation, systèmes d'éclairage, équipements de confort et bien-être animal, machines autonomes (robot pousseur de fourrage ou robot désherbeur), systèmes de conduite par GPS, systèmes de nivellement (laser ou GPS), système d'irrigation, etc.

TGA est une formation unique au Québec; il n'y a aucun autre endroit dans la province pour être formé sur le plan technique sur tout ce que l'on vient de t'énumérer. Attention à ne pas confondre notre formation avec le DEP en mécanique agricole dans lequel les étudiants apprennent à réparer les bris. L'objectif de notre programme est précisé un peu plus bas.

​Une formation qui se passe sur le terrain   
Avec les nombreuses installations du campus, tu  seras constamment mis en action durant tes trois années de formation. L'ITA compte sur un parc de machinerie important, des terres agricoles, la ferme laitière Maskita, le centre avicole et porcin, les silos, le centre de compostage et les laboratoires d'électricité, de soudure, et d'automatisation. Grâce à la collaboration de l'industrie, on a accès aux plus récentes technologies comme un robot de traite pour en étudier ses composantes, ses systèmes et son fonctionnement.

Tu seras aussi amené à organiser de vraies activités de formation ou d'information auprès de tes collègues de l'ITA.

Apprends à devenir conseiller ou conseillère
On tient à le préciser ici : les filles ont tout à fait leur place dans ce DEC. Elles sont d'ailleurs grandement recherchées par les employeurs! Maintenant que c'est dit, revenons à la notion de « conseiller ». Il est important de comprendre que le but du programme est de te former pour soutenir les producteurs et productrices agricoles.

Avec cette formation, tu pourras effectivement :

  • diagnostiquer et résoudre les problèmes de nature électronique ou autre sur un des appareils de leur flotte ;
  • apporter un soutien aux entreprises en agriculture de précision, en drainage, en irrigation ou sur toutes nouvelles technologies liées à la production végétale ou animale et;
  • appuyer les producteurs dans leur choix d'équipement ou de machinerie en tenant compte de leur pratique, leur taille d'entreprise, leur budget, leurs objectifs d'affaires, etc.

Finalement, la formation compte également un volet de « gestion d'une entreprise de services », car il n'est pas rare de voir nos diplômés à la barre de succursales grâce à leur bagage complet et la notion de leadership bien présente dans le programme.

Emplois : « en veux-tu, en v'là »
Oui, avec un « s » parce que tu recevras probablement, comme la plupart de nos diplômés, deux-trois-quatre-voire-cinq offres d'emploi avant la fin de tes études. Les manufacturiers, les entreprises de services, ​les firmes de génie s'arrachent les candidats! D'ailleurs, le taux de placement est de 100 % à la sortie de l'ITA. Autre bonne nouvelle : les emplois disponibles se retrouvent dans toutes les régions du Québec.  

Si tu es mordu(e) au point tel que tu souhaites poursuivre tes études universitaires, des ententes entre l'ITA et l'Université Laval ainsi que l'Université McGill prévoient la reconnaissance de cours au baccalauréat. Des conditions s'appliquent, alors renseigne-toi auprès des universités concernées! Tu peux aussi te diriger vers l'École de technologie supérieure. Ton DEC te rend admissible à certains de leurs programmes, sans toutefois offrir la reconnaissance de cours.

Être agriculteur/agricultrice, c'est également possible!
Si tu cherches plutôt à t'établir sur une ferme ou démarrer ton entreprise agricole, sache que tu es admissible à la subvention à l'établissement (sous certaines conditions) d'une valeur de 30 000 $ de La Financière agricole du Québec. Quelques diplômés décident parfois de travailler dans l'industrie jusqu'à ce que la génération qui les précède dans l'entreprise familiale puisse leur faire une place. Sinon, quand le frère ou la sœur a déjà son diplôme de GTEA en poche, choisir TGA permet d'ajouter des forces complémentaires bénéfiques à l'entreprise et accroître ta valeur au sein de l'organisation. 😊

Pour en savoir plus
Tu veux en savoir plus sur la formation qui te permettra d'œuvrer dans le secteur de tes rêves? Rends-toi sur la section de notre site Internet dédiée à TGA. Sinon, assiste à nos portes ouvertes virtuelles du campus de Saint-Hyacinthe le samedi 21 novembre. Tu peux aussi joindre notre collègue en information scolaire par téléphone ou par courriel sur les heures régulières de bureau.

Pascale Côté, 450 778-6504 poste 6416
ita@ita.qc.ca