Vous êtes ici :
26 novembre 2019

​​

​Le banquet gastronomique annuel des étudiantes et des étudiants de l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA) et du Cégep Limoilou a eu lieu le 5 novembre dernier à la salle à manger pédagogique La Grappe d’or du Cégep Limoilou. Près de 30 convives ont eu le privilège de déguster un repas gastronomique apprêté à l’aide des produits d’élevage des étudiants du programme de Gestion et technologies d’entreprise agricole (GTEA) de l’ITA, campus de La Pocatière. Ce repas quatre services était préparé par les étudiants du programme de Gestion d’un établissement de restauration (GER) du Cégep Limoilou.
 
​​

Cette collaboration entre les deux établissements a pour objectif premier d’offrir aux deux groupes de futurs gestionnaires, du domaine de l’agriculture comme de celui de la restauration, la possibilité d’apprendre à travailler ensemble, ce qui s’observe d’ailleurs de plus en plus fréquemment dans les métiers visés. L’activité est entièrement réalisée par les étudiants des deux établissements, sous la supervision de leurs enseignants. 

Les produits qui constituaient la base de ce savoureux repas ont été réalisés par les étudiantes et les étudiants de deuxième année de GTEA dans le cadre du cours « Exercer le métier de gérant des ressources » du trimestre d’hiver 2019. Les étudiants devaient procéder à un essai comparatif pour la production de leur choix dans une perspective d’agriculture durable. Leurs projets s’intitulaient :

« Bovisucre » (viande veau de grain) : l’essai consistait à valoriser les farines inutilisées provenant d’une usine de production de biscuits, afin de remplacer une partie du maïs dans l’alimentation des veaux.  

 « Les canardins » (viande de canard) : étant donné que les insectes sont moins énergivores pour la planète que la culture des grains, le projet visait à diminuer l’apport de grains, habituellement compris dans l’alimentation des canards, en les remplaçant par de la farine d’insectes.  

 « LapOméga » (viande de lapin) : la viande de lapin retient facilement les oméga-3 et le tourteau de caméline en est une bonne source, mais il est un déchet une fois qu’on en a extrait l’huile. Les étudiantes et les étudiants ont donc essayé de trouver une utilité au tourteau de caméline dans l’élevage des lapins. 

 « Margigume » (légumes cultivés en serre) : le projet consistait à faire découvrir des légumes moins connus au Québec, tels que différents types de poivrons, de haricots et de betteraves. Entre autres choses, les étudiants ont fait la promotion d’un sac d’épicerie réutilisable au moment de la vente de leurs produits en vrac, en vue de réduire l’emploi de sacs de plastique. 

Au cours du même hiver, les étudiantes et les étudiants de l’ITA ont présenté leurs projets en visioconférence à leurs pairs du Cégep Limoilou. Ces derniers jouaient alors le rôle de l’acheteur : ils devaient discuter les prix, vérifier les découpes possibles, s’informer sur les particularités de la viande et adresser certaines demandes spéciales à leurs collègues éleveurs de l’ITA, semblables à celles qu’exigent les restaurateurs.  

Cet automne, dans le contexte du cours « Banquet », les étudiantes et les étudiants de deuxième année de GER du Cégep Limoilou ont travaillé en équipe pour apprêter des plats à l’aide de ces produits, tout en respectant un budget et en ayant une préoccupation d’harmonisation. Ainsi, le menu proposait un consommé de veau mikado, un canard effiloché façon miniburgers et une sauce barbecue aux oignons caramélisés, ainsi qu’un lapin à la bière accompagné de légumes sautés et d’une purée de courge Butternut. Le repas était suivi d’une tarte au citron, à la noix de coco et aux petits fruits rouges. Fait à noter, les étudiants de première et de deuxième année du programme ont assuré le service du banquet.

Rappelons que l’ITA est un établissement d’enseignement collégial offrant des programmes de formation technique touchant les domaines animal, horticole, alimentaire, agricole, agroenvironnemental et équin; il dirige et anime aussi un service de formation continue dans les mêmes secteurs d’activité. En outre, le campus de La Pocatière est le seul établissement au Québec à donner une formation complète qui porte sur la production animale biologique.

Le Cégep Limoilou est un établissement d’enseignement supérieur qui propose plus de 40 programmes et profils de formation dans des domaines très variés. Il est notamment le seul collège public dans l’Est-du-Québec à offrir l’ensemble des formations appropriées pour satisfaire aux besoins de l’industrie touristique. Les étudiants ont ainsi accès à des laboratoires pédagogiques spécialisés : cuisine, bar, chambre à coucher et salle à manger La Grappe d’or. Pour en savoir plus, visitez le site Internet www.cegeplimoilou.ca.