ITA - Formation technique : nouveau programme de production horticole agroenvironnementale à l’ITA
Vous êtes ici :
7 novembre 2019

Formation technique : nouveau programme de production horticole agroenvironnementale à l’ITA

 

À compter de la rentrée scolaire 2020, l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA) offrira le nouveau programme de Technologie de la production horticole agroenvironnementale (TPHA) qui remplacera l’actuel programme de Technologie de la production horticole et de l’environnement (TPHE). Le programme sera offert dans les deux campus de l’établissement, soit à La Pocatière et à Saint-Hyacinthe.

La nouvelle version du programme a pour objectif de former des technologues en production horticole qui posséderont des compétences et une expertise horticole plus variées que par le passé et qui seront par le fait même plus polyvalents. L’ancien programme, en vigueur depuis 1995, menait les étudiants à la spécialisation dans une des quatre voies offertes (à savoir : les cultures légumières, fruitières et industrielles; les cultures de plantes ornementales; les cultures horticoles, légumières, fruitières et ornementales en serre et de champ; l’environnement).  

Avantages du nouveau programme pour l’industrie

L’industrie pourra dorénavant compter sur des technologues ayant une meilleure vue d’ensemble des activités et des réalités du domaine horticole. Les technologues formés en vertu du nouveau programme de TPHA seront aptes à intervenir tant dans les cultures fruitières, légumières ou ornementales que dans les grandes cultures, qu’il s’agisse d’un mode de production durable, biologique, urbain ou traditionnel, et ce, en intégrant dans tous les aspects de leur pratique une préoccupation pour l’agroenvironnement. Le nouveau programme les préparera à s’adapter aux changements résultant de l’évolution constante de leur domaine d’activité tant au plan technologique, sociologique que règlementaire.

Les perspectives d’emploi pour les nouveaux diplômés de TPHA seront encore plus étendues, dans un contexte où la main-d’œuvre se fait de plus en plus rare et où la polyvalence sera un atout. Ils pourront effectuer différentes tâches en fonction de la nature ou de la taille de l’entreprise où ils seront employés : gestion de culture, activités de gestion, services-conseils, représentation commerciale et recherche. Par exemple, s’ils sont appelés à travailler dans des entreprises de production, ils seront à même d’élaborer des programmes de gestion de culture et d’en assurer l’implantation et le suivi. Ils pourront travailler dans des entreprises de soutien visant les producteurs horticoles, où sont offerts des services-conseils et où l’on fait de la représentation commerciale. Ils pourront également réaliser des activités d’information, de formation et de recherche dans le domaine horticole.


Mise en œuvre du programme à l’ITA

Le fait de disposer de deux campus, l’un à La Pocatière et l’autre à Saint-Hyacinthe, constitue un atout majeur pour l’ITA, puisqu’il est ainsi en mesure d’offrir une formation diversifiée dans le domaine horticole en mettant à profit leurs particularités régionales pour répondre aux besoins des étudiants. Ainsi, le programme offrira aux étudiants un cheminement uniforme dans les deux campus pour les deux premières années et, pour la troisième année, la possibilité de poursuivre leur parcours scolaire dans le campus de leur choix en fonction des éléments particuliers de la formation qui y seront offerts. Une équipe de l’ITA travaille actuellement à l’élaboration de la future formation TPHA pour les deux campus de l’établissement. L’offre de formation plus détaillée est à venir.

L'implantation du programme de TPHA sera facultative dans les établissements d'enseignement dès la rentrée 2020-2021, alors qu'elle deviendra obligatoire à compter de l'automne 2021. Les étudiants inscrits en TPHE obtiendront le diplôme correspondant à ce programme d’études à la fin de leur formation. L’ITA verra à assurer une transition ordonnée et harmonieuse entre les étudiants actuels et ceux qui entreprendront leurs études dans le nouveau programme de TPHA.