Vous êtes ici :
4 juin 2020

​​​L'ITA​ se prépare pour une session d'automne sous une forme hybride​​

L'Institut de technologie agroalimentaire (ITA) est à l'œuvre pour planifier une session d'automne qui se déroulera dans une formule hybride sur ses campus de La Pocatière et de Saint-Hyacinthe. La plupart des cours se donneront essentiellement sous une forme non présentielle. Cependant, certains cours qui nécessitent des apprentissages pratiques pourront se tenir dans les locaux de l'établissement, dans le respect des mesures sanitaires en vigueur.

Ce scénario est sujet à changement selon l'évolution de la situation en lien avec la COVID-19 et il pourrait être ajusté en fonction des règles gouvernementales en vigueur. Le calendrier scolaire sera adapté en fonction des nouveaux besoins afin de maintenir les hauts standards de qualité de l'ITA. La planification des cours théoriques et pratiques s'effectuera sous différentes conditions, en tenant compte de la possibilité d'accès restreint des campus pendant la session. Aussi, différents scénarios seront déployés en fonction des programmes d'études.

La planification de la prochaine rentrée scolaire nécessite des changements importants quant aux pratiques habituelles de l'ITA. « L'Institut souhaite offrir un environnement pédagogique optimal malgré la situation inhabituelle et proposera donc une expérience étudiante revisitée, mais fidèle à la personnalité de l'ITA. Nous avons à cœur de procurer un milieu éducatif de qualité à tous ceux et à toutes celles qui ont choisi notre établissement pour poursuivre leurs études collégiales, et ce, tout en assurant leur sécurité », explique Mme Louise Leblanc, sous-ministre adjointe à la formation bioalimentaire et responsable de l'ITA.


L'ensemble des services destinés aux étudiants seront maintenus la session prochaine. Les activités des centres d'aide, de l'aide pédagogique individuel (API), du service psychosocial, des services adaptés, de l'aide financière et de l'organisation scolaire seront pour la majorité offerts à distance. Enfin, les activités jugées essentielles des centres multimédias seront maintenues avec la mise en œuvre des mesures sanitaires et de distanciation physique appropriées. Les prochaines semaines seront mises à profit pour développer des méthodes d'accompagnement personnalisées et dynamiques pour soutenir la clientèle étudiante.​